Des conférences du mois d’octobre, regard sur la Novela

Au cours du mois d’octobre les conférences et ateliers portant sur les réseaux se sont multipliées dans toute la France. Après avoir suscité l’intérêt des grandes écoles et des sociétés commerciales, ce sont les musées et les institutions de la culture qui s’interrogent à présent sur leur utilisation et leur intérêt. Exemple de cet engouement la semaine de la Novela du 13 au 18 octobre organisée par la ville de Toulouse pour mettre en valeur le numérique sous toutes ses formes. Le musée des Beaux Arts de Toulouse, musée des Augustins faisait partie des institutions participantes et faisait l’ouverture de cette semaine en proposant le Mardi 13 octobre une journée sur le numérique au musée à laquelle j’ai eu la chance d’être conviée à participer.

Thème principal de la matinée, l’image numérique donnait l’occasion d’aborder le programme numérique du ministère de la culture et ses nombreuses bases de données. Je ne résiste pas d’ailleurs à vous dévoiler le sujet du prochain article, le nombre de ses bases et leur intérêt pour la culture et pour vous méritant un article entier pour les aborder et les explorer plus en détails.

Plus diversifiée les interventions de l’après midi portaient sur le musée sur Internet de ses premiers pas et actions majeurs aux réseaux sociaux en passant par l’exemple du musée Fabre de Montpellier et la refonte de son site .

Présenté à juste titre lors de la table ronde qui a suivi les ateliers, comme un des pionniers du numérique et d’Internet, Mr Jean Pierre Dalbera était le premier à intervenir et à faire partager ses idées non seulement lors de l’atelier mais aussi sur Internet via Slide Share. La question se pose de trouver un équilibre entre le site Internet du musée et les divers réseaux sur lesquels il apparait, de penser cette entrée dans un contexte général. L’Internet et les réseaux réalisent le concept déterminé par Xavier Dalloz de l’ ATAWAD, Any time, Any Where, Any Device.

J’ai moi même développé lors de cette conférence la question qui m’est chère de la présence des musées dans les médias sociaux.  J’en viens à privilégier le terme de médias sociaux face à celui de réseaux sociaux pour caractériser ces plateformes utilisées par la culture pour diffuser le savoir au delà du site Internet. En effet Facebook et Twitter les plus majoritairement utilisés combinent la communication et la création d’un réseau social sans être totalement pour Twitter un réseau social ou pour Facebook un média de communication.

Alors qu’il me semblait que le médium par excellence des musées en dehors de leur site était Facebook, j’ai pu lors de cette conférence aborder la question de Twitter et découvrir l’intérêt majeur qu’il représentait pour les musées et la culture. Si Facebook permet la communication mais aussi le dialogue, Twitter offre la possibilité de créer des liens permanents sur le site du musée, sur les autres manifestations du musées dans le Web 2.0 comme sa présence sur Youtube ou Flick’r, mais aussi sur les blogs, sites d’informations pour ainsi créer un véritable réseau de la culture et du savoir. Ce qui ressort de la présence des musées sur Facebook et Twitter fait intervenir la nature de ces médias et présente pour les musées et la culture une opportunité sans pareille. Par leur participation et par leur appropriation de ces médias les institutions de la culture peuvent en changer leur destination et véritablement réaliser un réseau de la culture. Ce changement est d’ailleurs en marche en Amérique, les musées sont présents sur Facebook depuis bientôt trois ans et déjà les comportements face aux réseaux évoluent, ils apparaissent ainsi parmi les sources les plus fiables en matière de recherche de contenu avec la recherche classique sur Google, comme le démontre les études parues sur le blog du site de statistique Nielsen Nielsen Wire.

Statistique Nielsen, Social media the next great gateway for content discovery

Je ne pouvais terminer cet article sur la Novela et les médias sociaux sans faire le lien avec la journée d’étude dédiée aux médias sociaux qui s’est déroulée le Vendredi 16 octobre au musée du Louvre et vous inviter à suivre ce lien vers les interventions de la journée publiées sur Slide share http://bit.ly/4cUcVV.

Les médias sociaux, les réseaux ne sont donc plus seulement des thèmes qui interrogent mais des thèmes mis en pratique. A présent la question n’est plus de se demander quel est leur intérêt mais bien comment le musée, la culture doivent s’y présenter et se les approprier.

Sur le même thème

Une pensée sur “Des conférences du mois d’octobre, regard sur la Novela”

  1. Très intéressant ton article, merci pour toutes ces informations sur un monde en lien avec le musée mais qui m’est encore très étranger ! Et merci pour les liens qui nous permettent de presque « revivre » les interventions ! Bravo et continue sur cette voie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *